Clinique New Vet
chevron_leftToutes les actualités

10 mai 2023

Comment nourrir un chiot ? Guide complet

bookmark_borderAlimentation, Chien, SantéeditMélany Mélany

Comment nourrir un chiot ? Guide complet

La période de croissance du chiot est cruciale pour le développement du squelette, des muscles, du cerveau et du système immunitaire.
Une alimentation adaptée est essentielle pour garantir une croissance saine et optimale et aider votre chien à atteindre un âge adulte en pleine santé.
L'alimentation du chiot est différente de celle d'un adulte mais varie aussi en fonction de la race.
Retrouvez dans cet article comment nourrir un chiot.

Une croissance spécifique à la race

La croissance est dynamique.
Elle croît jusqu'à atteindre un pic puis diminue à mesure que le chien se rapproche de la maturité.

Le temps requit pour atteindre la maturité augmente proportionnellement au poids adulte du chien.

Les petites races atteignent le stade adulte vers 10 mois, les moyennes vers 12 tandis que les grandes races terminent leur croissance entre 18 et 24 mois.
De ce fait, l'alimentation junior qui chiot doit être adaptée à sa race et sur un temps étendu adapté.


Et non, les différences dans les gammes de croquettes n'est pas marketing mais bel et bien une réponse à un besoin physiologique très différent.


Finalement, vous vous doutez bien qu'un chiot Yorkshire n'a pas les mêmes besoins qu'un chiot Bouvier bernois.


Les besoins nutritionnels du chiot - Comment nourrir un chiot

Comme un chien adulte, le chiot a besoin de différents nutriments :


  • protéines,
  • graisses,
  • glucides,
  • vitamines et les minéraux.

Cependant, c'est leurs proportions qui diffèrent d'une alimentation pour adulte.

Puisque la croissance est très énergivore, l'alimentation doit avoir une densité énergétique ainsi qu'un rapport protido calorique élevés (beaucoup de protéines).
On doit aussi trouver beaucoup d'omégas 3 de qualité pour le développement du cerveau et du pelage.
Dans la majorité des cas, la concentration en Calcium est supérieure à celle dans les croquettes pour adultes.
Cependant pour les grandes races, le Calcium doit être très contrôlé.
En effet, les races géantes ont une régulation de l'absorption de calcium défaillante lors de la croissance et peuvent prédisposer à des troubles osseux et digestifs.

 
Attention donc à l'excès de calcium chez certaines races.


Il est également nécessaire de retrouver dans une alimentation pour chiots de grandes races, un supplément en L-Carnitine pour encourager la croissance des muscles et des os.

On peut ensuite trouver des ingrédients bénéfiques au développement de l’organisme.
Des probiotiques sont appréciés pour aider la flore digestive à se peupler.


Comment nourrir un chiot - types de régime

Comme pour les autres stades de vie, il est possible de proposer à votre chiot une alimentation sèche (croquettes), humides (pâtées, mousses) ou maison (BARF, ration ménagère).

Cependant le choix doit être réfléchi puisque celui-ci vient avec ses avantages mais aussi ses contraintes et qu'une erreur peut provoquer de graves troubles de santé.

Pour éviter les carences, nous recommandons toujours d'être conseillé par un professionnels de la santé animale.
Si vous souhaitez offrir à votre chiot une ration maison, veillez à vous faire aider dans les calculs pour éviter les carences ou les excès.

Finalement, l'alimentation sèche reste le choix le plus pratique et le moins coûteux et permet d'apporter tout ce dont votre chiot à besoin.


Comment nourrir un chiot ? Bonnes pratiques

Si la qualité de l'alimentation est primordiale, les méthodes de nutrition le sont également.
De par sa constitution, le chiot a besoin d'une fréquence et d'une quantité adapté à son gabarit, son âge mais aussi son activité.


  • Fréquences des repas :


Le chiot a besoin de plusieurs petits repas par jour car son estomac est petit et ne peut contenir beaucoup de nourriture à la fois.
Répartir les repas permet également d'optimiser l'absorption de tous les nutriments puisque le tractus intestinal n'est pas encore mature.
Le nombre de repas varie en fonction de l'âge du chiot :


  • de 2 à 4 mois : 4 repas par jour,
  • de 4 à 6 mois : 3 repas par jour,
  • de 6 à 12 mois : 2 repas par jour,

Après 12 mois, le chiot peut passer à une alimentation pour chien adulte et avoir un repas par jour.Vous pouvez varier le nombre de repas en fonction du comportement alimentaire de votre chien.


  • Les quantités à donner :

La quantité de nourriture à donner dépend du poids et de l'activité physique du chiot.
Il est important de ne pas trop nourrir son chiot pour éviter l'obésité et les problèmes de santé qui en découlent.
Il est donc conseillé de suivre les recommandations du fabricant ou de demander conseil à un vétérinaire.


  • Les précautions à prendre lors de la transition alimentaire :


Il est important de procéder progressivement pour éviter les problèmes digestifs.
On peut commencer par mélanger les deux types d'alimentation pendant quelques jours, en augmentant progressivement la proportion de la nouvelle alimentation, n'hésitez pas à lire notre article complet concernant la transition alimentaire.


Erreurs de l'alimentation du chiot

Quelques erreurs peuvent nuire à la santé de votre chiot.
Pour les éviter, voici notre liste non exhaustives des erreurs fréquentes :


  • donner une alimentation pour adulte : provoque carences, troubles de la croissance,
  • ne pas prendre en compte le gabarit : troubles digestifs et moteurs,
  • ne pas répartir les repas dans la journée : mauvaise absorption, manque d'énergie,
  • donner des compléments alimentaires sans avis vétérinaire : une alimentation de qualité répond aux besoins des chiots, attention au marketing qui vantent les vitamines sans avis vétérinaire,
  • oublier de déparasiter : les chiots sont particulièrement sensibles aux infections, protéger son chiot est indispensable pour éviter des risques graves,
  • attendre plusieurs jours lors de l'apparition de symptômes d'urgence : diarrhées sévères (sang possible), vomissements répétés, abdomen gonflé et douloureux, anorexie, apathie.

Attention également aux aliments toxiques ou dangereux.
Votre chiot n'est pas encore tout à fait éduqué à ne pas toucher ce qui tombe au sol, il est également de nature curieuse, ce qui peut le mettre dans une situation à risque.


Comme pour l'adulte, évitez l'ingestion de chocolat, de raison, d'ail, d'oignon, d'avocat en quantité, de noix et d'os cuits (perforation de l'intestin).

Soyez vigilant dans le choix des morceaux si vous proposez à votre animal du BARF.


Vous pouvez lire notre article sur les intoxications pour être préparé et reconnaître une potentielle intoxication.


Quelques gammes pour chiots

Afin d'optimiser la croissance de votre fidèle compagnon, les marques vétérinaires ont développé des formules sur mesure pour chaque stade de vie et chaque gabarit.
En plus d'une nutrition physiologique, il existe également des gammes vétérinaires pour pallier les troubles de santé.


Retrouvez par exemple :


  • Starter Mother & Babydog par Royal Canin : pour chiots et mères allaitantes ou gestantes, 
  • Veterinary Hpm Baby Dog par Virbac : formules pour jeunes chiots,

  • Veterinary Hpm Junior Dog par Virbac : formules pour chaque taille,
  • Vet Care Nutrition Neutered Junior par Royal Canin : pour répondre aux besoins des chiots stérilisés,
  • Veterinary Diet Dog Gastro Intestinal Puppy par Royal Canin : pour soulager les chiots aux troubles digestifs liés au sevrage, 
  • CPD-XL Puppy par Specific : répond aux besoins des chiots, 
  • Chien Junior par Tonivet,
  • Science Plan Puppy par Hill's,
  • Préférence Chien Junior par SOFIVET


Retrouvez sur notre boutique en ligne ClubVET Shop un vaste choix d'alimentation pour chiots.
La livraison est gratuite chez votre vétérinaire.

 

Bonus - Les problèmes digestifs chez le chiot

Les troubles digestifs représentent rapidement une menace pour la vie des chiots.
S'il arrive qu'une transition alimentaire provoque des troubles, certaines maladies sont courantes chez les chiots.
Les connaître et les reconnaître peut sauver la vie de votre nouvel ami :


  • La parvovirose (virus) : provoque une diarrhée sévère et des vomissements chez les chiots. Elle peut être mortelle si elle n'est pas traitée rapidement,
  • La gastro-entérite (bactérie ou virus) : peut provoquer une diarrhée et des vomissements chez les chiots qui mènent à la déshydratation grave,
  • La giardiose (parasite) : peut causer des diarrhées chroniques chez les chiots,
  • Les vers intestinaux : les symptômes peuvent inclure des diarrhées, des vomissements et une perte de poids.

Il est important de consulter un vétérinaire si l'on soupçonne une infection digestive chez son chiot, car certaines infections peuvent être graves et nécessiter un traitement médical immédiat.


Contacter rapidement votre vétérinaire est nécessaire si vous observez :


  • diarrhée sévère : avec du sang ou des mucus dans les selles, cela peut indiquer une infection ou une inflammation intestinale qui nécessite une prise médicale immédiate,
  • vomissements fréquents : si le chiot vomit régulièrement et ne parvient pas à garder sa nourriture ou son eau, cela peut indiquer un trouble digestif ou une obstruction intestinale qui nécessite une intervention rapide,
  • fièvre élevée : une fièvre élevée peut indiquer une infection qui peut être grave chez les chiots, surtout s'ils sont très jeunes ou affaiblis,
  • perte d'appétit : si le chiot ne mange pas ou refuse de boire de l'eau, cela peut indiquer un trouble digestif ou une infection qui doit être traitée rapidement pour éviter la déshydratation,
  • douleurs abdominales : si le chiot montre des signes de douleur ou d'inconfort dans la région abdominale, il est important de consulter un vétérinaire pour déterminer la cause et administrer un traitement approprié.

La mise en place d'un programme préventif à l'acquisition de votre chiot permet de protéger votre nouvel ami efficacement.


Conclusion - comment nourrir un chiot

En suivant ces conseils et en appliquant vos nouvelles connaissances, vous pouvez assurer une alimentation saine et équilibrée à votre chiot et ainsi l’aider à grandir en bonne santé.
Il est important de surveiller le poids et les selles de votre chiot et de consulter votre vétérinaire en cas de doute.
editPar Mélany Mélany Partager cet article